Rallye de la Cote Fleurie - Arrivée

   
Avec seulement 35 kilomètres d’essais et une nouvelle voiture à appréhender, Tony Cosson et Anne-Sophie ont réalisé l’exploit de terminer au pied du podium du 50ème Rallye de la Côte Fleurie. Une expérience qui pourrait en voir naître d’autres…

A l’instant de s’arracher au départ de la première épreuve spéciale, tout resté à découvrir pour nos deux tricolores. Avec un état d’esprit partagé entre excitation et raison, l’atmosphère était empreinte d’une concentration extrême à bord de la Fabia R5 n°15. Tony Cosson a enfin pu juger des performances de ce type de machines, lui qui habituellement met tant de coeur à l’ouvrage pour essayer de les battre. Sur les routes très piégeuses du Calvados, le pilote de Bossay-sur-Claise n’a pas seulement découvert une nouvelle voiture, il a commencé à en chercher les limites. Et avec sa pointe de vitesse habituelle, ses facultés d’adaptation et une navigatrice pointue, la performance des chronos s’est rapidement jointe à l’apprentissage.

Tony Cosson : « Nous avons vécu une ouverture de saison très riches d’enseignements. En découvrant la voiture seulement jeudi, dans des conditions certes difficiles, nous avons réalisé à quel point le challenge était de taille. Mais nous étions déterminés et très bien entourés. La prise en main de la Fabia R5 s’est faite progressivement, au fil des kilomètres. Avec des informations à analyser, après chaque virage, chaque accélération, chaque freinage. Et puis la confiance s’est installée dans l’habitacle, j’ai petit à petit haussé le rythme pour étudier les limites de la voiture. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont très difficiles à aller chercher tant le châssis est d’une efficacité redoutable. En comparaison avec notre Porsche 991, le moteur n’est pas l’organe le plus compliqué à appréhender. La puissance est bien là, notamment sur les premiers rapports, mais ce n’est pas très éloigné de ce que l’on connait habituellement. En revanche, le comportement de l’auto, son grip mécanique, ses capacités de passage en virages sont tout simplement hallucinantes. »

Avec de telles performances à exploiter, Tony Cosson a savamment dosé entre un pilotage incisif et une marge de sécurité de rigueur. L’objectif n’était évidement pas d’en faire trop mais bien d’apprendre et utiliser le potentiel de la voiture. Comme il a déjà pu les mettre en exergue par le passé, la qualité d’adaptation du jeune tourangeau ont une fois encore fait merveille. Car s’il était convenu qu’un Top 10 serait un résultat positif, la 4ème quatrième place du classement général (2ème en R5) est une performance de tout premier rang ! En tout état de cause, Tony Cosson et Anne-Sophie Nourry ont du tout remettre à zéro, leurs habitudes, leurs sensations, leurs sens, pour performer avec une Fabia R5 diamétralement opposée à la Porsche 991. Et pour ces raisons, le résultat signé sur ce Rallye de la Côte Fleurie 2020 est un exploit.

Tony Cosson : « Nous ne réalisons pas véritablement ce que nous venons de faire. Pour l’heure, nous sommes encore dans l’analyse pure de notre course, nous pensons et repensons à chaque spéciale, sur ce que nous aurions pu faire, de mieux, autrement, sur le comportement de l’auto, sur ses limites. En compétiteur que nous sommes, nous avons déjà en tête l’envie de remonter à bord de la Fabia R5 pour en poursuivre l’apprentissage et aller encore plus vite. Car c’est bien ça l’essence même de la course automobile, essayer d’être le plus performant quelle que soit la voiture dont nous disposions. Et ce week-end, nous avons disposer d’une voiture fantastique. Préparée et exploitée par une très belle équipe, que nous remercions pour leur professionnalisme et leur expertise. Comme nous remercions chaleureusement nos partenaires de nous avoir suivi dans cette aventure si passionnante. Nos partenaires habituels bien sûr, Salaün Holidays, Yacco mais aussi nos partenaires locaux sur qui nous avons pu fièrement compter, la Brasserie Le Central et les Ambulances Charles. »

S’il est encore trop tôt pour l’annoncer officiellement, Tony Cosson et Anne-Sophie Nourry ont pour projet d’aligner la Skoda Fabia R5 sur les routes du Rallye de la Vienne (13-14 mars 2020). Ils vont ainsi travailler sur ce programme avec leurs partenaires pour essayer de monter une opération visant à décrocher la victoire à domicile. Après une performance significative ce week-end à Deauville, tout porte à croire qu’avec encore plus de kilomètres à son bord, notre duo peut réaliser de grandes choses avec cette voiture.


Rallye Cœur de France

   
Sur les routes du Rallyes Coeur de France 2019, devant un public venu en grand nombre, Tony Cosson et Anne-Sophie Nourry ont fait preuve une fois de plus de leur pointe de vitesse en Championnat de France des Rallyes… tout en poursuivant le développement de la Porsche 991 GT+. Constamment aux avant-postes, en tête du Trophée Michelin, l’issue de cette épreuve s’est malheureusement soldée par un abandon sur bris mécanique. A l’heure du bilan, l’enthousiasme, l’abnégation et l’envie de travailler sont plus que jamais au rendez-vous…

Outre l’ambition de scorer un résultat significatif, l’un des objectifs de cette 22ème édition du Coeur de France était de poursuivre le travail de réglages de la voiture. Encore très jeune en compétition, la 991 GT+ préparée par l’équipe Cosson Sport Events demande encore du travail et de la compréhension pour tirer la quintessence de son potentiel. Parmi les spectres de réglages à optimiser, les suspensions et l’amortissement étaient une des données importantes à valider en participant à cette épreuve. En collaborant avec Alp Racing Suspension, Tony Cosson a pu constater la très nette amélioration du comportement de sa voiture, notamment dans sa tenue de route qui ne cesse de progresser au fil des semaines et des mois. Avec un châssis aussi fin, typé à l’origine pour le circuit, il fallait le savoir faire de spécialistes et le coup de volant de Tony Cosson pour prendre la mesure d’une 991 qui ne demande enfin qu’à rouler fort, sereinement et efficacement. Un pas de géant vient incontestablement d’être franchi dans le développement de la voiture.

Ainsi, il n’était pas surprenant de voir évoluer Tony et Anne-Sophie parmi les meilleurs équipages dès le début du Rallye, naviguant au fil des spéciales au milieu du Top 10 et des voitures de la catégorie R5. Une sacrée performance et la preuve, s’il en fallait, de la parfaite symbiose qui règne entre pilote, copilote et auto. Mais comme la jeunesse a ses défauts qu’on ne peut prévoir, l’aventure s’est arrêtée à l’arrivée de la 6ème spéciale lorsque Tony a immobilisé la 991 sans batterie après que la courroie d’accessoires ait été sectionnée par une pierre récalcitrante. Un manque de chance qu’il ne faut surtout pas voir comme un coup du sort tant les progrès enregistrés sont galvanisants, tant le travail porte ses fruits kilomètres après kilomètres et tant les spectateurs semblent être conquis par cette fabuleuse auto, exotique au milieu du classique paysage des Rallyes nationaux.

Tony Cosson : « Nous pourrions être légitimement déçus de ne pas terminer ce rallye, surtout sur une pierre malchanceuse. Mais nous ne pouvons que nous féliciter du rythme affiché et des progrès fais par la voiture. Son comportement est incomparable par rapport aux autres rallyes disputés. La 991 est saine, incisive, performante, à son volant je me sens à l’aise et en tout point en confiance pour attaquer. Le travail réalisé par Alp Racing Suspension est remarquable et notre performance de ce weekend est en grande partie liée à l’amélioration des réglages de suspensions de l’auto. Nous tutoyons officiellement le Top 3 en Championnat de France des Rallyes, au plus haut niveau national, c’est particulièrement encourageant et cela nous pousse à poursuivre les efforts considérables menés depuis la fin de saison dernière. Certes il me semble impossible d’aller chercher les tous meilleurs chronos, notre déficit de motricité face à des quatre roues motrices nous pénalisera toujours, mais si nous pouvons jouer ainsi les premiers rôles à ce niveau en France, ce sera le bonheur absolu. Ce bonheur, il est d’ailleurs rendu possible grâce à l’extraordinaire engouement des spectateurs, de nos partenaires fidèles et passionnées, dont A2V Mécatronique sur ce Coeur de France 2019 et du travail du staff de Cosson Sport Events. Alors, pour vous tous, nous vous disons un grand Merci ! »

A la fois très jeune dans son exploitation et son développement mais aussi déjà particulièrement affutée et performante, la courbe de progression de la 991 GT+ « made by Cosson Sport Events » semble encore conséquente. Le travail se poursuit donc avec ferveur, passion et ambition pour que les succès continuent de se présenter à l’arrivée des prochaines épreuves.