Rallye du Var

Tony Cosson termine sa saison et prépare déjà 2013…

   
Le 58ème Rallye du Var vient de clôturer la saison 2012 du Championnat de France des Rallyes. Pour Tony Cosson, pilote du Team 2B-Yacco, l’objectif était de terminer l’épreuve et de conserver sa place sur le podium du Trophée Michelin et de la catégorie GT+. A l’arrivée à Sainte-Maxime, le tourangeau pouvait être satisfait de l’immense travail accompli tout au long de l’année.

Face à des pilotes du calibre de Robert Kubica, Romain Dumas, Cédric Robert, Gilles Nantet, Craig Breen ou encore Freddy Loix, l’équipage de la Porsche 997 n°20 avait fort-à-faire. Sur des routes étroites et piégeuses, Tony Cosson s’est attelé à ne commettre aucune erreur et ainsi ramener sa voiture intacte à chaque assistance. Malheureusement, le duo français était victime d’une crevaison à l’arrière droit dans l’ES9 (Vidauban) et chutait inexorablement au classement général.

Cependant, Tony Cosson affichait durant cette épreuve varoise des performances significatives et restait au contact des pilotes les plus rapides. Outre cette anecdotique 25ème place finale, non représentative de la pointe de vitesse du pilote 2B-Yacco, ce Rallye du Var 2012 a permis, une fois encore, à Tony Cosson de prouver sa détermination et son professionnalisme. De bon augure pour la suite de sa carrière…

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Nous sommes à l’arrivée, c’est l’essentiel. Malgré notre crevaison, nous avons affiché un rythme soutenu tout au long du rallye et je suis heureux de conclure notre saison sur cette note, une fois de plus, encourageante. Nous avions quelques craintes concernant la boîte de vitesses mais finalement la voiture a été performante et fiable, à l’image de son potentiel cette saison. J’ai une immense pensée pour toutes les personnes qui nous ont soutenues et qui ont rendues possible cette participation à l’intégralité du calendrier du Championnat de France. Je pense ainsi au Team 2B-Yacco, au centre Porsche Bourgoin-Poitiers et à Gilles Nantet pour ses conseils et sa disponibilité. Nos objectifs sont pleinement remplis et nous donnent l’envie de construire un beau programme pour 2013. »

Cette saison 2012 à peine terminée, Tony Cosson a déjà le regard tourné vers 2013. Pour sa seconde année en rallye, le jeune tricolore envisage de prendre part à la 208 Rally Cup 2013, formule de promotion organisée par Peugeot sur un calendrier de sept manches. Quatre épreuves sur terre (Rallye des Causses / Rallye Playa d’Aro / Rallye de Langres / Rallye d’Auxerre) puis trois sur l’asphalte (Rallye du Mont Blanc / Rallye d’Antibes / Rallye du Condroz) seront ainsi au programme de ce championnat qui s’annonce très relevé et particulièrement formateur. Au lendemain du podium du Rallye du Var, sur une courte spéciale de 2,5km, le constructeur sochalien organisait une prise en main de la 208 R2 pour les futurs pilotes de la Cup. Une première expérience concluante, au contact de Bryan Bouffier, pilote officiel Peugeot.

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Cet essai est très enrichissant. Tout d’abord dans l’organisation même de cette matinée, en compagnie du staff de Peugeot Sport. Leur démarche est très professionnelle et c’est un grand plaisir de découvrir une nouvelle voiture dans ces conditions. La 208 R2 est une auto très performante et les qualités de son châssis sont indiscutables. Après avoir piloté une voiture plus puissante de 235 ch tout au long de la saison, je ne savais pas trop à quoi m’attendre dans le baquet de la 208. Les qualités du châssis et des trains roulants de la Peugeot semblent à elles-seules combler la différence de puissance entre les deux voitures. Sur cette petite spéciale d’essai, j’ai pris assez vite confiance et pu tirer 80% du potentiel de l’auto. Les 20% restants seront toutefois plus compliqués à aller chercher car le niveau du championnat s’annonce relevé et le pilotage de la 208 pointu lorsque l’attaque est maximum. C’est en tout cas une excellente expérience qui me conforte dans l’idée que ce type de compétition peut être une nouvelle orientation à ma carrière ! »

Critérium des Cévennes

« Nous n’imaginions pas une épreuve aussi difficile »

   
Epreuve incontournable du Championnat de France des Rallyes, cette 55ème édition du Critérium des Cévennes n’a pas failli à sa légendaire réputation ! Pour Tony Cosson, l’objectif de cette 7ème manche de la saison 2012 était de conforter son podium au classement général du Trophée Michelin. A l’arrivée à Montpellier, le pilote du Team 2B-Yacco s’est classé 10ème du scratch et 4ème du Michelin.

Initialement, Tony Cosson n’avait pas inscrit ce Critérium des Cévennes à son programme sportif 2012. Après le bon résultat enregistré lors du Rallye Mont-Blanc Morzine, la décision d’affronter la mythique épreuve Cévenole était prise. Sans aucune expérience, le jeune pilote français a préparé avec minutie cette course réputée éprouvante tant pour les pilotes que pour la mécanique. Ainsi, pour la première fois de la saison, Tony Cosson avait fait appel à un équipage d’ouvreurs expérimentés (Alain Farlay/Frédéric Guillarme), afin d’attaquer les épreuves spéciales dans les meilleures conditions. Il n’en fallait pas moins…

Vendredi, le ciel tombait sur la région montpelliéraine et offrait aux pilotes des conditions de pilotage extrêmes. Pluie, brouillard épais, buée dans l’habitacle de la Porsche, le duo Cosson/Dubois ne pouvait pas vivre un début de rallye plus terrifiant. Dans de telles circonstances, la performance pure était mise en retrait au profit d’une stratégie plus conservatrice. Cette dernière fut payante lorsque les abandons se sont succédé et que Tony a pu refaire son retard. De la 28ème place à l’arrivée de l’ES1, le pilote 2B-Yacco accrochait le Top 10 du classement scratch à l’issue de la 12ème épreuve spéciale après 203 kilomètres de roulage intensif. Un résultat salué par les pilotes les plus aguerris de ce Critérium des Cévennes…

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Patrick Rouillard, 15 participations en poche, m’a félicité pour ce résultat. Cela veut tout dire. Je suis vraiment content d’avoir terminé ce Critérium des Cévennes, qui plus est dans le Top 10 du classement général. Nous nous sommes préparés à fond Sylvain et moi, mais nous n’imaginions pas une épreuve aussi difficile. Les conditions météorologiques étaient dantesques vendredi et l’ensemble du parcours très piègeux. Arriver au terme du rallye est déjà une très belle performance en soit. Nous ne pouvions pas nous battre avec Patrick (Rouillard), qui est très expérimenté ici, notre objectif était ainsi très clair : ne pas commettre l’irréparable. Toutefois, lorsque nous pouvions pleinement exploiter la voiture, notamment lors de l’ES11, nous avons haussé le rythme et les chronos ont parlé avec un 7ème temps très encourageant. C’est sans conteste le rallye le plus difficile auquel nous avons pris part depuis le début de la saison, notre expérience en est ressortie encore plus riche. Je tiens à remercier chaleureusement mes partenaires ainsi que le Team 2B-Yacco qui nous ont permis de vivre ces moments exceptionnels sur cette épreuve mythique. Nous sommes maintenant concentrés sur le Rallye du Var pour conclure en beauté cette superbe saison 2012. »

Dans trois semaines, Tony Cosson conclura ce Championnat de France des Rallyes 2012 sur les routes varoises. En tête du classement général de la catégorie GT+, l’objectif sera d’être le meilleur représentant du constructeur allemand sur l’ensemble de cette saison 2012. Pour y parvenir, rien ne sera négligé. A commencer par la préparation de sa 997 Cup, dont la boite de vitesses sera entièrement révisée dans les ateliers du Garage Bourgoin à Poitiers. Après avoir remporté la catégorie Production du Championnat de France de la Montagne en 2011, une nouvelle page de sa prometteuse carrière est en train d’être écrite.

Rallye du Mont Blanc - Morzine

Tony Cosson, 3ème du Trophée Michelin

   
Sur les routes escarpées de Haute-Savoie, Tony Cosson a signé une probante troisième place au Trophée Michelin à l’occasion du Rallye Mont-Blanc Morzine 2012. Avec son copilote Sylvain Dubois, ils complètent un podium 100% Porsche, derrière Gilles Nantet et Patrick Rouillard.

Néophyte d’un parcours rapide et exigeant, Tony Cosson n’a pris aucun risque lors des premières épreuves spéciales disputées le vendredi. L’objectif de cette première étape était de prendre ses marques, à l’écoute des précieux conseils distillés par Gilles Nantet et ainsi rejoindre Morzine sans encombre. Au soir de cette première journée, le pilote de la structure 2B-Yacco occupait la 12ème place du classement général, intercalé entre Ludovic Gal (Peugeot 207 S2000) et Mathieu Arzeno (Citroën DS3 R3).

Avec des réglages de suspensions optimisés et une meilleure connaissance du terrain, Tony Cosson haussait nettement le rythme lors de la seconde étape. En confiance, le Tourangeau exprimait le potentiel de sa Porsche 997 en signant des chronos proches des meilleurs. Quatrième du Trophée Michelin au départ de la dernière spéciale (Joux Verte), Tony reprenait 18 secondes à Ludovic Gal au prix d’un pilotage émérite et montait ainsi sur la troisième marche du podium. La récompense d’une belle prise de risque…

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Depuis le début de cette saison 2012, c’est la première fois que nous sommes pleinement satisfaits de notre week-end. Depuis les reconnaissances jusqu’à la dernière spéciale, nous n’avons connu aucun problème et ce podium au Trophée Michelin récompense une implication et un travail intense. Je découvrais les spéciales de ce rallye et je n’ai pas été déçu ! C’est une épreuve très exigeante qui ne tolère guère les erreurs de pilotage. Les descentes sont vraiment impressionnantes et certains gros freinages s’avèrent délicats sans expérience. Toutefois, depuis le passage de notre moteur chez André Chipeaux, la voiture est très performante et mon pilotage plus efficace. »

« Sylvain et moi avons beaucoup travaillé lors des reconnaissances et nous sommes restés pleinement concentrés jusqu’à la fin du rallye pour signer ce beau résultat d’équipe. Bien que des détails doivent encore être peaufinés, notre travail en commun est dans la bonne voie. Cela se ressent dans les chronos. Je remercie chaleureusement Gilles pour son soutien et ses conseils sans lesquels nous n’aurions pu rouler aussi vite. Je tiens également à saluer Michel Bonfils qui nous a régalés de sa convivialité tout au long de ce week-end. C’est toujours un plaisir immense d’évoluer parmi les membres du Team 2B-Yacco et nous savourons chaque instant de notre progression au contact de grands professionnels. »


Désormais, les regards sont tournés vers le Critérium des Cévennes. Pour cette sixième manche du Championnat de France des Rallyes 2012, la participation de Tony Cosson n’est pas encore confirmée. Toutefois, le français travaille à réunir un budget suffisant pour affronter cette légendaire épreuve routière du Languedoc-Roussillon.

Rallye du Mont Blanc - Team 2B Yacco - Bilan

Les bons points de la Rentrée pour le Team 2B/Yacco

   
Vainqueur de la manche, à égalité de points avec l’équipe Chazel, le Team 2B/YACCO a impressionné en cette rentrée, car à la performance s’ajoute la manière dont elle a été accomplie, dans le décor fabuleux offert par le Massif du Mont Blanc.

Gilles Nantet, en champion en titre, aura dominé sans partage la catégorie GT+ en se hissant même au niveau des WRC ; quant à Anthony, il aura étonné en bagarrant jusqu’au bout avec le régional Ludovic Gal ou le chevronné Patrick Rouillard roulant lui aussi avec une Porsche 997 GT+. Michel Bonfils, rayonnant au volant de la 996 GT championne de France, a pour sa part ajouté à sa performance sportive la note conviviale scellant les liens d’une équipe dans laquelle les compétences sont partagées… Quel beau week-end !
Gilles Nantet et Corinne Murcia concrétisent donc leur quatrième victoire consécutive en GT+, après les succès acquis au Limousin, à Mâcon et au Rouergue. “Nous n’avons connu aucune difficulté et le rallye a été magnifique pour nous ; terminer derrière trois WRC, après avoir dominé toutes les S2000, montre le niveau de performance auquel nous hissons la Porsche aujourd’hui. Notre satisfaction est grande également pour le Team 2B/YACCO car Anthony a montré une fois de plus ce dont il était capable sur les deuxièmes passages, ce qui nous permet de conserver une place sur le podium du Championnat Team et les deux premières places du classement général du Trophée Michelin.” Déclare Gilles.

Anthony Cosson et Sylvain Dubois affrontaient un tracé différent de tous ceux qu’ils ont du découvrir depuis le début du championnat de France 2012, l’épreuve de rentrée étant la seule à offrir des épreuves chronométrées en haute montagne. “ La participation au Rallye Coeur de France nous avait certes permis de nous familiariser avec le moteur rénové par André Chipeaux ; mais nous n’étions guère confiants en arrivant car les distances de freinage sont difficiles à estimer lorsqu’on n’a jamais parcouru en course ces spéciales rapides en descente. Comme à l’habitude, nous avons dû composer sur les premiers passages, mais les conseils de Gilles nous ont permis de limiter les écarts avec nos adversaires directs sur la première étape et de rester dans le coup pour une intense bagarre sur les passages à venir. Sur la deuxième journée, nous nous sommes vraiment fait plaisir et avons pu passer devant Ludovic Gal dans la dernière spéciale ; en échouant face à Patrick Rouillard pour moins de dix secondes… ce qui nous prive malheureusement d’un nouveau doublé en GT+ .’ Complète Anthony.

Rallye du Mont Blanc - Team 2B Yacco - Présentation

Les trois Porsche 2B/YACCO à l'assaut des Cîmes

   
Déjà auteurs d’un doublé en catégorie GT+ sur le Rallye du Rouergue avec leurs 997 GT+, Gilles Nantet et Anthony Cosson seront épaulés par Michel Bonfils qui pilotera la Porsche 996 GT+ championne de France aux mains de Gilles la saison dernière. La traditionnelle épreuve de rentrée après la trêve estivale verra donc une fois de plus le stand 2B/YACCO en verve, avec trois bolides allemands présentés, deux pilotes régionaux aussi talentueux que populaires, et Anthony qui découvre cette épreuve avec enthousiasme.

Gilles Nantet et Corinne Murcia souhaitent évidemment prolonger leur série de victoires en GT+, puisqu’après les succès du Limousin, de Mâcon et du Rouergue, ils espèrent figurer au palmarès de ce rallye proche de leurs bases.
“ Je ne vais pas nier le fait que c’est mon épreuve fétiche ; même si elle ne m’a pas toujours réussi… Notre série de victoires en GT+ en championnat de France s’est agrémenté de quelques succès cet été en rallyes nationaux ; et il y a quinze jours d’une nouvelle victoire au Rallye du Pays Basque qui nous a permis de positionner quelques nouveaux réglages en vue du Rallye du Mont Blanc. Nos objectifs demeurent : conserver la tête du classement du Trophée Michelin, et surtout marquer des points pour le Championnat Team afin que notre équipe accède au podium au classement final.” déclare Gilles.

Anthony Cosson et Sylvain Dubois seront à nouveau en terrain de découverte sur cette épreuve alpine, bien différente au niveau du tracé de celles qu’ils ont eu à connaitre depuis le début de saison.
Passé entre les mains d’André Chipeaux durant la période estivale, le moteur de la Porsche 997 GT+ a retrouvé toute sa fraicheur, et la bagarre de haut niveau avec les WRC sur le Rallye Coeur de France le week-end dernier illustre bien la motivation d’Anthony.
“ La participation au Rallye Coeur de France, qui est une épreuve magnifique, nous a permis de nous rendre compte que le moteur que nous avions utilisé à Mâcon et au Rouergue était vraiment fatigué ! La rénovation effectuée par André Chipeaux est remarquable et ce sont maintenant les distances de freinage qu’il nous faut revoir… Une nouvelle fois, nous allons découvrir le parcours ; et je crains que ce soit un gros handicap ici aussi car les épreuves que nous allons courir sont quasiment traditionnelles et ont été parcourues à de nombreuses reprises par nos principaux concurrents. Les images que j’ai visionnées des éditions précédentes me confortent dans l’idée qu’il faudra être très vigilant car les vitesses atteintes dans certaines parties en descente sont impressionnantes ; mais je compte ici aussi sur l’expérience de Gilles pour m’alerter sur les principaux pièges. J’ai pu apprécier la solidarité de notre équipe cet été puisque tout le monde s’est mobilisé afin que nous soyons présents sur cette épreuve dans les meilleures conditions ; et un bon résultat récompenserait cette mobilisation amicale.’ Complète Anthony.

Rallye du Coeur de France - Bilan

« Tony Cosson monte sur le podium »

   
Troisième du Rallye Coeur de France dimanche dernier, Tony Cosson a pris la direction des Alpes pour préparer les reconnaissances de la sixième manche du Championnat de France 2012 : le Mont-Blanc Morzine. Pour le pilote français, d’un rallye à l’autre l’objectif reste le même, engranger de l’expérience et confirmer les chronos prometteurs signés depuis le début de saison.

Sur les routes de Touraine le week-end dernier, Tony Cosson avait à coeur de briller devant ses partenaires et proches. Au volant d’une Porsche 997 aux performances moteur enfin retrouvées, la lutte fut âpre au contact de Pierre Roché (Mini Countryman WRC) et Jérôme Galpin (Subaru Impreza WRC). Face à deux pilotes rapides et des voitures plus adaptées aux routes parfois glissantes, Tony a bataillé sans relâche en signant notamment le temps scratch dans la 11ème épreuve spéciale disputée dimanche. Au final, il monte sur la troisième marche du podium et aborde avec détermination la prochaine manche du Championnat de France.

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Pour une reprise après la pause estivale, le bilan de ce rallye Coeur de France 2012 est très positif. La voiture a très bien fonctionné et notre moteur offre désormais toute sa puissance. C’est indiscutable depuis qu’il est passé dans les ateliers d’André Chipeaux. Son savoir-faire n’est plus à prouver et je le remercie chaleureusement pour ses efforts. Avec un moteur qui respire, nous devons maintenant travailler sur la motricité de la voiture mais nous sommes dans la bonne voie. Je suis très satisfait d’avoir fait jeu égal avec Jérôme qui pilotait une WRC. Devant, Pierre et sa Mini étaient intouchables mais j’ai signé un scratch encourageant. C’était un vrai plaisir de piloter devant mes amis, ma famille et tous mes partenaires qui me soutiennent cette saison. »

A peine descendu du podium au parc des expositions de Tours, Tony Cosson a pris la direction de la Haute-Savoie pour y effectuer les reconnaissances du Rallye du Mont-Blanc qui se déroulera dès ce vendredi. Aux côtés de Gilles Nantet, son expérimenté équipier du Team 2B-Yacco, le tricolore pourra compter sur ses conseils avisés afin d’entamer sereinement la première épreuve spéciale au départ de Morzine. A l’image des courses déjà disputées cette année, ce Rallye du Mont-Blanc sera une découverte pour Tony Cosson qui ambitionne le podium au Trophée Michelin et une place dans le Top 15 du classement général.

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Avec neuf WRC, neuf S2000 et quatre GT+ engagées, le plateau de cette 64ème édition est très fourni. Je ne connais pas les spéciales mais à première vue, la route devrait être assez large donc exploitable avec la Porsche. Notre stratégie de départ n’est pas encore fixée mais je pense partir sur un rythme soutenu dès la 1ère spéciale, sans toutefois tout envoyer dès vendredi. Le Mont-Blanc a pour tradition de comptabiliser bon nombre d’abandons et il sera intéressant de faire le point à mi-parcours. Si je dois augmenter sensiblement le rythme sur la deuxième étape ou simplement le maintenir, il ne sera pas trop tard pour le faire. Je vais me donner à 100% sur cette fin de saison car j’ai maintenant une auto aux performances optimales et je pense pouvoir me rapprocher des meilleurs. »

Onze spéciales seront au programme de cette édition 2012 du Mont-Blanc à disputer sur deux journées soit un total de 217,28 km de chronos. Début des hostilités ce vendredi à 8H45 pour la spéciale Montriond-le-Lac longue de 12,50 km.

Rallye du Coeur de France - Arrivée

ANTHONY COSSON HISSE LA PORSCHE 997 GT+ SUR LE PODIUM

   
Anthony Cosson était radieux en recevant son trophée sur le podium dressé dans l’enceinte du Parc des Expositions de Tours ; juste récompense à l’issue d’une superbe bagarre avec Pierre Roché et Jérôme Galpin pilotant des WRC. Quelques jours seulement avant de disputer la sixième manche du Championnat de France, Anthony et Sylvain ont ainsi confirmé que la Porsche était fin prête pour affronter les spéciales du Rallye du Mont Blanc tracées autour de Morzine.

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ N°2) : « Je suis très heureux d’avoir pu disputer cette épreuve de ma région, qui est superbement organisée, populaire, et composée de spéciales rapides mais sélectives.
Pierre Roché a vraiment roulé très fort tout le week-end avec la MINI WRC et, même si j’ai eu un petit problème de freins, franchement il était inaccessible…il a largement dominé cette épreuve et réalise un sans-faute sur ce rallye qui lui est cher.
Nous avons réussi à contenir Jérôme Galpin et sa Subaru WRC sur la première étape, mais la perte de plus de vingt secondes suite à un tout-droit dans la première épreuve disputée dimanche matin nous a fait perdre tout espoir de conserver la deuxième place…
Notre participation à ce rallye a été rendue possible grâce à l’aide renouvelée de nos habituels soutiens locaux, mais aussi de mes équipiers du Team 2B/YACCO et c’est à eux que je pense en prenant cette place sur ce podium final. »

Rallye du Coeur de France - Présentation

« Tony Cosson en quête de victoire à Domicile »

   
Après une trêve estivale bien méritée, Tony Cosson va reprendre la compétition à l’occasion du Rallye Coeur de France, disputé les 1er et 2 Septembre prochain. Pour le pilote tourangeau, cette épreuve à domicile aura pour objectif de préparer la prochaine manche du Championnat de France 2012 (Mont-Blanc Morzine), autour de ses fidèles et généreux partenaires.

Vainqueur du Groupe N et 5ème du classement scratch en 2011, le jeune pilote français va retrouver des routes qu’il connaît bien et qu’il affectionne particulièrement. Aux commandes de sa Porsche 997, à la décoration revue, Tony Cosson compte faire parler sa pointe de vitesse et son expérience du Championnat de France des Rallyes. Pour concrétiser ses ambitions de victoire, l’équipage frappé du n°2 officiera à bord d’une auto plus affutée que jamais. Passé dans les ateliers d’André Chipeaux, le Flat6 3.6L propulsant la Porsche du duo Cosson/Dubois donnera ainsi toute sa puissance pour affronter les WRC et S2000 attendues sur les 12 épreuves spéciales programmées. Spectacle garanti…

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ N°2) : « Ce Rallye Coeur de France 2012 sera une occasion idéale de reprendre la compétition, sur une surface et des routes que je connais très bien. La liste des engagés est pléthorique et la bagarre au scratch s’annonce superbe. Je serais le seul représentant de la catégorie GT+ et je compte bien être à l’attaque durant les 12 épreuves spéciales pour donner du plaisir aux spectateurs présents. Après huit semaines de repos, je suis impatient de boucler mon harnais et de me donner à 110% au volant d’une voiture avec laquelle j’ai toujours autant de plaisir à piloter. Le Rouergue était une étape importante de mon apprentissage du rallye, il me tarde d’exprimer pleinement toute cette expérience engrangée depuis six mois. »

A domicile, Tony Cosson se donnera également les moyens de saluer et remercier ses partenaires techniques et financiers. Une nouvelle fois, ils ont fait preuve d’une générosité et d’un engagement total pour que la saison de l’Espoir Echappement 2010 se poursuive dans les meilleures conditions possibles.

Tony Cosson : « J’ai une très grande motivation à briller sur ce Coeur de France 2012. J’ai de très bons souvenirs de ma participation l’an dernier et je serais armé pour ambitionner une victoire au classement général. Je souhaite me donner à fond pour prouver à mes partenaires et amis que je suis à la hauteur de leur soutien. Outre mes partenaires fidèles et habituels à qui je dois mon aventure en rallye cette saison, je tiens à remercier chaleureusement le centre E.Leclerc de Perrusson et le centre Porsche de Tours-Arpajon sans qui la suite de mon programme serait délicate. Piloter la voiture est l’aboutissement d’un intense travail commun autour de tous nos partenaires. Je tiens à les remercier pour tous leurs efforts. Remporter cette épreuve serait une excellente manière de le faire… »

Organisé par l’ASA Perche Val de Loire, le 15ème Rallye Coeur de France – Région Centre représente un parcours de 424,680 km. Il se déroulera en 2 étapes et 4 sections. Il comporte 12 épreuves spéciales d’une longueur totale de 120,800 km. Une semaine après ce rendez-vous de la Coupe de France 1ère Division, Tony Cosson retrouvera le Championnat de France pour la seconde partie de la saison 2012 avec le Rallye Mont Blanc Morzine.


Tony en action lors de l’édition 2011 du Rallye Coeur de France
1er Groupe N – Mitsubishi Lancer Evo VIII

Rallye du Rouergue

« Nous avons fait preuve d’une grande détermination… »

   
A l’issue de la 1ère journée du rallye, Tony Cosson pointait à la 25ème place du classement général, loin de son niveau de performance habituel. Symbole d’une malchance récalcitrante, cette mésaventure était causée par une rupture de sa suspension dès l’ES1. Malgré tout, le tourangeau repartait à l’attaque avec une détermination à toute épreuve et l’envie incommensurable de prouver à tous sa pointe de vitesse.

Face à une concurrence toujours aussi relevée, le tricolore avait fort à faire une fois la désillusion de vendredi digérée. Au prix d’une attaque permanente et grâce à des choix de pneumatiques judicieux, l’équipage Cosson/Dubois rattrapa son retard depuis les profondeurs du classement avec comme objectif le podium du Trophée Michelin. Finalement, à l’arrivée de cette 5ème manche de la saison 2012, Anthony Cosson termine 13ème du général et 5ème du Trophée Michelin. Outre ce résultat frustrant, le pilote 2B-Yacco aura marqué les esprits en signant des temps très rapides, intercalé parmi les S2000 et devançant à plusieurs reprises son équipier Gilles Nantet, Champion de France en titre !

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Malgré la malchance qui nous a une nouvelle fois frappés, nous avons fait preuve d’une grande détermination. Lorsque nous avons subi notre problème de suspension dès le parcours routier de la 1ère spéciale, nous étions quelque peu décontenancés. J’ai dû composer avec une voiture difficile à piloter et peu performante durant les deux premiers chronos. Heureusement pour Sylvain et moi, nous avons pu compter sur la générosité et l’esprit d’équipe remarquable de Gilles (Nantet) qui nous est venu en aide en nous dépannant d’un amortisseur. Il était alors indispensable de faire honneur à ce formidable soutien que nous avions reçu de Gilles et du Team 2B-Yacco depuis le début de notre aventure. Le couteau entre les dents, j’ai décidé d’attaquer sans relâche pour rattraper notre retard et remonter au classement général. »

« Avec une voiture performante ainsi qu’un pilotage incisif, nous avons signé de très bons temps lors des quatre épreuves spéciales de dimanche. C’est vraiment encourageant pour la suite ! J’ai le sentiment d’avoir franchi un cap au volant de la Porsche, en me libérant notamment des dernières spécificités du pilotage propre à la course de côte. Avec des notes précises, des trajectoires assurées et une confiance intacte, je pense être en mesure de rouler sur le rythme des meilleurs. Je tiens à remercier Gilles pour les innombrables et précieux conseils qu’il a pu m’offrir, en plus de sa gentillesse et de son immense professionnalisme. Je remercie également le Team 2B-Yacco, mes partenaires habituels ainsi que l’enseigne McDonald's de Tours sans qui mon aventure en Championnat de France des Rallyes ne serait pas possible. »


Avant d’attaquer les routes escarpées du Rallye du Mont-Blanc début septembre, Tony Cosson participera à la spectaculaire et mythique course de côte du Mont Dore/Chambon-sur-Lac les 3-4-5 Août prochain. Au volant de la voiture avec laquelle il avait remporté le Championnat de France 2011 (Catégorie Production), le jeune français retrouvera une discipline qu’il affectionne particulièrement, avec comme objectif de se rappeler au bon souvenir de ses anciens adversaires !

Rallye du Rouergue - Team 2B Yacco

Gilles Nantet et Anthony Cosson réalisent le doublé en GT+

   
Vainqueurs du classement du Championnat Team sur la manche précédente Gilles et Anthony, pilotes du Team 2B/YACCO, ont à nouveau réussi une magnifique prestation en Rouergue avec un doublé en catégorie GT+. Leurs performances permettent de marquer le maximum de points possible et d’accéder au podium du classement général du Championnat Team ; mais aussi de conserver les deux premières places du Trophée Michelin.

Gilles Nantet et Corinne Murcia continuent leur série de victoires en GT+, puisqu’après les succès du Limousin et de Mâcon, c’est au palmarès de cette trente neuvième édition du Rallye du Rouergue qu’ils figureront. “Tout avait bien mal commencé puisque nous avons dû disputer la première épreuve spéciale avec un système ABS se déclenchant intempestivement… Heureusement, le problème a disparu dès la deuxième spéciale.
A partir de là, nous n’avons connu aucun souci ; et avons repris la tête des GT+ pour ne plus la quitter. Il a fallu seulement un peu hausser le rythme lors de la dernière étape pour résister au retour des S2000 sur un terrain qui leur était devenu favorable suite aux averses de la nuit. C’est vraiment un beau week-end pour le Team avec la deuxième place d’Anthony qui a montré son talent sur des spéciales courtes, une fois sa Porsche remise en état au niveau des amortisseurs. ” Déclare Gilles.

Anthony Cosson et Sylvain Dubois étaient à nouveau en terrain de découverte et, malgré un problème technique lors de la première étape, ont fait étalage de tout leur potentiel en réalisant à plusieurs reprises des septièmes ou huitièmes temps scratch une fois la Porsche 997 GT+ rendue à nouveau performante. “ Nous avons énormément appris sur cette épreuve, et dans tous les domaines. J’ai d’abord dû me raisonner sur les deux premières spéciales pour ramener la voiture vers l’assistance avec un problème majeur, un amortisseur ayant cassé dès les premiers kilomètres chronométrés. Une réparation a été effectuée avec un amortisseur prêté par Gilles, déséquilibrant la voiture, il nous a donc ensuite fallu adapter notre rythme à cette nouvelle situation !
La deuxième étape nous a fait découvrir toute la difficulté qu’il y a à parcourir une spéciale de 33km en pleine chaleur, sur un revêtement surchauffé qui s’arrache littéralement par endroits. Là, nous avons découvert qu’il faut savoir tout gérer : les pneumatiques, la mécanique…et même le bonhomme car il a été difficile de maintenir le rythme sur les derniers kilomètres !
Mais Gilles Nantet nous a encore bien aidés dans cette partie de gestion de la course, et nous sommes donc assez fiers avec Sylvain de nous être mêlés à la lutte lors de la dernière étape en nous intercalant parmi les S2000…et même d’avoir joué quelquefois à égalité avec notre conseilleur Champion de France !
La deuxième place du GT+ conforte notre résultat de Mâcon en soulignant davantage encore l’osmose dans le Team 2B/YACCO ; et nous avons conscience d’apprendre très vite au contact des personnes d’expérience qui nous entourent. ’ Complète Anthony.

Le bilan à mi-saison

Tony Cosson tire un premier bilan


«Je souhaite me rapprocher au plus près
des meilleurs...»
   
Débutant cette saison en Championnat de France des Rallyes, avec le Team 2B-Yacco, Tony Cosson fait le point. Passionné et impliqué, le jeune français revient sur les étapes difficiles de son apprentissage des rallyes, ses éventuels projets futurs et ses années en courses de côtes.

Après quatre rallyes disputés, quel bilan tires-tu à mi-saison de cette première expérience en Championnat de France ? « Outre la malchance qui nous a frappé à deux reprises cette saison, le bilan est toutefois positif. J’ai signé de bons chronos et le niveau de performance affiché nous réconforte un peu. Nous sommes toujours en tête de la catégorie GT+ et deuxième du Trophée Michelin, pour une première année en Championnat de France c’est un apprentissage fructueux. Pour franchir un cap en vitesse pure, je pense effectuer un stage de pilotage auprès des meilleurs. Une session de travail chez Drive Control aux côtés de pilotes du calibre d’Emmanuel Guigou serait un plus indiscutable. Je dois continuer de progresser sur la gestion du rythme en spéciale, maitrisable par une meilleure concentration et une respiration contrôlée. C’est sur ces aspects-là que je dois travailler et mon pilotage devrait ainsi se libérer. »

Tu as disputé plusieurs saisons en Championnat de France de la Montagne, comment s’est faite l’adaptation au Rallye ? « Du point du vue du pilotage même, il y a peu de différence, d’autant que le type de voiture est resté le même. Malgré tout, je me suis surpris à prendre quelques « mauvais » reflex de courses de côtes, notamment dans le choix des trajectoires. C’est l’approche globale d’une épreuve qui change vraiment. En rallye, toute la difficulté réside dans le fait de rester sur la route pendant deux ou trois jours. En côte, j’étais à 100% sur 5 kilomètres, en rallye je suis à 100% sur 300 ! Mon expérience des années passées me permet d’aborder une manche sans stress, sans me poser trop de questions. Un vrai plus! »

Techniquement, quelles sont les principales différences entre ta voiture de 2011 et celle de cette année, en rallye ? « Tout est dans la rigidité des suspensions. Notre voiture de rallye prend plus de roulis et son comportement général est plus joueur que le modèle de côte. En réglages, notre Porsche de côte était très proche d’une voiture de piste. Avec la voiture adaptée aux spéciales de rallyes, nous en sommes très loin. Hormis cela, la base de la voiture est la même. »

Bien qu’il soit encore tôt dans la saison, quels sont tes projets imaginables et réalisables pour l’année prochaine ? « Il est actuellement difficile de dire ce que nous pourrons faire l’an prochain. Tout dépendra des partenaires qui pourront nous rejoindre. J’ai naturellement envie de poursuivre l’expérience au volant de la Porsche 997 car après cette première saison d’apprentissage, je souhaite me rapprocher au plus près des meilleurs. D’autres options pourraient s’offrir à nous comme revendre notre auto et participer à une coupe constructeur avec une Citroën DS3 R3. Bien que les autos soient fantastiques, s’engager en catégorie S2000 est un objectif inatteignable au jour d’aujourd’hui. Les coûts d’achat et de fonctionnement des voitures sont énormes. Je vous laisse imaginer une WRC ! Nous ferons donc le point en fin d’année en fonction des résultats et de notre budget. »

Rallye des Vins de Mâcon

« Nous nous sommes battus pour remonter au classement ! »

   
Au départ de cette 4ème épreuve du Championnat de France des Rallyes 2012, Tony Cosson avait à coeur de faire un résultat significatif. Malheureusement pour le Tourangeau, une crevaison dans l’ES9 l’a relégué, à mi-parcours, dans les méandres du classement scratch. Toutefois, au prix d’un effort sans relâche, le pilote 2B-Yacco a entamé une superbe remontée et engranger de précieux points au Trophée Michelin et au Championnat Team.

Sur des routes rapides, à l’image de celles du Lyon-Charbonnières, le Rallye des Vins du Mâcon offrait un terrain de jeu plus adapté aux pilotes de la catégorie GT+. Pour Tony Cosson, pénalisé par la méconnaissance du terrain, l’objectif principal était de calquer son rythme sur celui de Patrick Rouillard et Ludovic Gal. Au soir de la première journée, le contrat était pleinement rempli pour l’équipage n°20 qui pointait 14ème du classement général.

Toutefois, l’épreuve spéciale La Chapelle / Brancion-Tournus disputée samedi matin changeait la donne. Dans cette ES9, le tricolore perdait toute change de résultat en subissant une crevaison à l’arrière droit, lui faisant perdre le contrôle de sa voiture et endommageant plusieurs éléments mécaniques dont l’échappement. Six minutes étaient perdues dans cette mésaventure et une lourde intervention attendait les mécaniciens à l’assistance. Une fois sa Porsche 997 remarquablement remise en état, Tony Cosson repartait de plus belle à l’attaque depuis la 102ème place du scratch. Rapide et régulier, il termine finalement ce rallye en 24ème position non sans avoir mouillé sa combinaison pour refaire son considérable retard.

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : «Le bilan général de ce rallye est mitigé. Nous avons démontré notre niveau de performance tout au long de la première journée en restant au contact des meilleurs et cela malgré un net déficit de puissance de notre 997. La chance ne nous a malheureusement pas souri le lendemain mais nous nous sommes battus pour remonter au classement. Nous rendons pratiquement 100ch aux autres Porsche. Dans ces conditions-là, je dois attaquer comme un beau diable et sur ce rythme, la probabilité de sortie de route est élevée.»

«Nous espérons trouver une solution pour remédier à ce problème et enfin pouvoir exploiter pleinement notre potentiel et celui de notre machine. Malgré ces étapes difficiles de l’apprentissage du Championnat de France, nous savourons de côtoyer des pilotes comme Gilles Nantet. Son soutien et ses précieux conseils sont permanents et avec le professionnalisme de la structure 2B-Yacco, nous travaillons dans un environnement idéal.»


Afin d’entamer au mieux le prochain Rallye, le Rouergue Aveyron Midi Pyrénées, Anthony Cosson embarquera un ingénieur Bos à ses côtés lors du shakedown de cette 5ème manche du championnat 2012. L’objectif étant de poursuivre le développement de sa voiture, notamment sur les suspensions. Le programme de cette 39ème édition du Rouergue se fera sur trois jours, du 6 au 8 Juillet prochain.

Rallye des Vins de Mâcon - Team 2B Yacco - Arrivée

Première victoire 2B/YACCO en championnat de France Team !

   
Créé en début de saison à l’initiative du Champion de France en titre Gilles Nantet, le Team 2B/YACCO n’aura attendu que trois rallyes avant de vaincre sur la manche Mâconnaise.

Dès la première étape, les Porsche 997 arborant les couleurs YACCO avaient marqué de leur empreinte les magnifiques spéciales parcourant les Monts du Mâconnais en figurant en troisième et quatrième position, intercalées parmi les meilleures WRC. La seconde journée voyait l’abandon de Hervé Vericel, à la fois performant et spectaculaires jusque-là mais hélas piégé en pleine après-midi sur une plaque de goudron fondu. La sérénité de Gilles faisait alors merveille sur un terrain pourtant devenu délicat pour une deux roues motrices au fil des passages, lui permettant de l’emporter une nouvelle fois en GT+ et au Trophée Michelin. Anthony Cosson pour sa part, handicapé une nouvelle fois par la méconnaissance du terrain, avait décidé de calquer sa course sur celle de l’expérimenté Patrick Rouillard, ce qu’il réussissait à merveille avant de devoir céder suite à une crevaison.

Gilles Nantet et Corinne Murcia étaient dans une dynamique gagnante, et elle perdure avec cette nouvelle double victoire en GT+ et au Trophée Michelin complétée cette fois par celle acquise en Championnat Team. “ Une course sans histoire au plan mécanique ; et une belle bagarre avec Hervé Vericel qui hélas ne voit pas l’arrivée. Les conditions de course sur les derniers passages étaient difficiles car le terrain s’est énormément dégradé avec la chaleur. D’ailleurs, il a fallu surveiller les temps des S2000 qui avec leurs quatre roues motrices refaisaient leur handicap de la première étape. Je suis très heureux de cette victoire pour le Team qui soude encore davantage les différents équipages et leurs soutiens respectifs. Notre place au scratch est bien révélatrice du niveau de performance que nous avons atteint aujourd’hui. ” déclare Gilles.

Anthony Cosson et Sylvain Dubois avaient décidé, à l’issue des reconnaissances, de jouer un ton en dessous des deux équipages expérimentés du Team ; soucieux non seulement de jouer la course d’équipe, mais aussi de marquer des points précieux dans le cadre du trophée Michelin. “ J’ai vite compris que mes camarades de jeu étaient dans un autre monde que moi qui découvrait ces spéciales. Je devais essayer de me maintenir proche de Ludovic Gal pour le Michelin ; et tenter de contrer Patrick Rouillard en GT+ pour le Championnat Team…C’était chose faite jusqu’à une crevaison dans l’ES 9, à quelques kilomètres de l’arrivée, et le pneu est immédiatement sorti de la jante ce qui nous a envoyé directement sur un talus ou nous sommes restés bloqués ! L’assistance a fait un travail formidable et c’était impressionnant de voir toute l’équipe technique sur la Porsche pour démonter et rectifier l’échappement qui avait été aplati. Je suis heureux que ce dévouement soit récompensé par les points qui nous permettent de l’emporter sur cette manche du Championnat Team! " complète Anthony.

Hervé Vericel et Frédéric Guillarme auront été des héros bien malheureux sur cette quatrième manche du Championnat. Auteur de magnifiques performances qui lui auront permis de faire jeu égal et même quelquefois de devancer de quelques dixièmes son compère Gilles Nantet, Hervé était évidemment déçu. “ Nous nous sommes fait vraiment plaisir sur ce Rallye, car après quelques réglages complémentaires la 997 était à la fois plaisante à conduire et performante. Je n’ai vraiment pas eu l’impression de prendre de risques ; même si quelquefois les passages ont pu être spectaculaires. C’est évidemment la première fois que je réalise des temps dans les trois premiers d’une épreuve du championnat… et paradoxalement, c’est alors que nous avions décidé de relâcher un peu que nous sortons de la route! ” déclare Hervé.

Rallye des Vins de Mâcon - Team 2B Yacco - Présentation

Les trois équipages des Porsche 997 sont prêts !

   
Epreuve nouvellement apparue au Championnat de France cette année, le Rallye des Vins de Mâcon présente un plateau exceptionnel avec douze WRC, quatre S2000 et également quatre GT+ dont les trois Porsche 997 GT+ arborant les couleurs YACCO.

Chaque équipage du Team 2B/YACCO a minutieusement préparé à sa manière cette quatrième manche du Championnat de France, en optimisant les atouts déjà affichés sur les épreuves précédentes, et aborde donc avec confiance les 225 km chronométrés de cette épreuve longue de 590 km.

Gilles Nantet et Corinne Murcia sont vraiment dans une dynamique gagnante ; en effet après leur magnifique victoire en GT+ et au Trophée Michelin en Limousin, Gilles s’est aligné avec succès aux Rallyes de la Matheysine et de l’Ain-Jura.

“ Les problèmes mécaniques que j’ai rencontré avec la Porsche sur les épreuves du Touquet et de Lyon-Charbonnières ne sont plus que des mauvais souvenirs que la victoire de Limoges a complètement effacés. Je retrouve avec bonheur les spéciales Mâconnaises que j’apprécie énormément même si cette année le parcours est en partie modifié. Les WRC seront inaccessibles sur ce type de terrain ; mais la bagarre qui promet beaucoup entre GT+ devrait nous permettre d’approcher certaines S2000 si le terrain est sec. ” Déclare Gilles.

Anthony Cosson et Sylvain Dubois, très rapidement contraints à l’abandon à Limoges n’ont malheureusement pu rouler sur les spéciales limousines qui plaisaient tant à Tony lors des reconnaissances. Forts cependant de leurs performances du Touquet, et de Lyon ou ils rivalisaient sur certaines épreuves avec Romain Dumas, ils abordent avec confiance cette quatrième manche du championnat.

“ J’étais content que ce rallye soit nouveau au championnat en imaginant que nous serions moins pénalisés par la méconnaissance des parcours…mais mes équipiers du Team 2B/YACCO m’apprennent qu’ils ont participé une dizaine de fois à cette épreuve !! Cela m’a tout de même permis de récupérer des vidéos des spéciales pour nous préparer, et de ce que j’ai pu voir le parcours est un mélange des spéciales limousines et lyonnaises ; ce qui me plait bien ! Malgré notre faux pas en Limousin, nous restons leaders du classement du Trophée Michelin et allons tout faire pour conserver cette place ! ’ Complète Anthony.

Hervé Vericel et Frédéric Guillarme seront de retour au sein du Team 2B/YACCO auquel ils avaient apporté de bons points à l’occasion de la manche disputée à Lyon. Figurant à plusieurs reprises au palmarès de l’épreuve Mâconnaise, ils abordent avec sérénité cette nouvelle manche du championnat.
“ Notre participation à Lyon était une répétition générale avant ce rallye des Vins de Mâcon qui sera certainement le point d’orgue de notre saison. C’est en effet une épreuve qui me plait et que je connais bien même si cette année les organisateurs ont beaucoup modifié le tracé des spéciales. Si la météo est de notre côté et que nous évitons les erreurs de choix de pneumatiques faites à Lyon sur la deuxième étape ; ce devrait être surtout un grand plaisir pour nous ! ” Déclare Hervé.

Rallye du Limousin

Tony Cosson, une motivation à toute épreuve !

   
Après un Rallye Lyon-Charbonnières particulièrement formateur, lors duquel le pilote Tourangeau a décroché la 5ème place du Trophée Michelin, les concurrents du Championnat de France des Rallyes se sont retrouvés dans la région du Lac de Vassivière pour la 46ème édition du Rallye du Limousin. Sur des routes très sinueuses et glissantes, Tony Cosson s’est malheureusement fait surprendre dès la deuxième épreuve spéciale de la 1ère étape. Un abandon précoce, synonyme d’enseignements, qui n’a cependant pas entamé la motivation du tricolore pour la suite de la saison.

Auréolé du titre 2011 de Champion de France de la Montagne (catégorie Production), Tony Cosson découvre cette année le très relevé Championnat de France des Rallyes au volant d’une Porsche 997 du Team 2B-YACCO. Après deux manches (Touquet | Lyon-Charbonnières) lors desquelles les objectifs de Tony et de son équipe ont été pleinement remplis, ce rendez-vous Limousin est à oublier ! Sur une portion de route étroite et sinueuse, l’équipage Cosson/Dubois n’a pu éviter l’un des nombreux pièges du parcours et est parti à la faute dans l’épreuve spéciale Auriat – Champnetery longue de 11,40 km. Trop sérieusement touchée pour poursuivre sa route, la Porsche 997 de l’Espoir 2010 du magazine Échappement était contrainte à l’abandon...

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Lorsque je suis descendu de la voiture pour constater les dégâts et ainsi notre abandon, j’ai éprouvé un sentiment de déception mêlé de frustration. Toutefois, nous avons très vite redressé la tête et nous sommes déjà tournés vers la prochaine épreuve. Le parcours sera plus roulant et devrait être similaire à celui du Lyon-Charbonnières. Notre Porsche va être minutieusement révisée et le déficit de puissance que nous subissions depuis le début de saison corrigé. Par ailleurs, je dois modifier quelque peu ma façon d’entamer les premières boucles du vendredi et adopter un rythme plus léger pour ensuite monter en puissance crescendo au fil des spéciales. A l’image du pilotage propre à la course de montagne, j’attaque trop fort dès les premiers kilomètres alors qu’une stratégie plus tempérée serait plus judicieuse. »

« Bien que notre expérience lors de ce Rallye du Limousin fut très courte, un déclic s’est produit. Nous avons la sensation d’avoir trouvé les bons réglages et la compréhension de la voiture est désormais parfaite. Malgré le recul, il est difficile de trouver une explication et une excuse à notre sortie de route. J’ai vu, trop tardivement, une importante zone sombre à l’intérieur d’un virage et j’ai perdu immédiatement l’avant de la voiture. Erreur de note, surestimation de la vitesse, nous ne savons pas. Dans notre malheur, un poteau se trouvait juste en sortie de virage et nous l’avons tapé. J’ai continué ma route une centaine de mètres avant de m’arrêter sur la coté. Le constat était sans appel, nous ne pouvions pas repartir. Nous savons, Sylvain et moi, que des enseignements sont à tirer de cette mésaventure. Je suis plus motivé que jamais pour faire un résultat significatif lors des prochains rallyes et je compte bien m’y atteler dès le Rallye des Vins-Mâcon. L’entente est parfaite avec l’équipe 2B-YACCO et une synergie très enrichissante s’est créée entre nos deux structures. Dans ces conditions de travail optimales et avec un matériel performant, ma motivation est débordante pour mener à bien mes objectifs. »


Malgré la déception de son abandon prématuré, Tony Cosson conserve une motivation et une détermination intacte à quatre semaines de la 4ème épreuve du Championnat de France, le Rallye des Vins-Mâcon qui intègre l’élite nationale pour la première de son histoire. Sur un parcours de 592,38 km dont 223,88 km chronométrés, regroupés en 14 épreuves spéciales, le pilote 2B-YACCO conserva sa ligne de conduite et son objectif principal, terminer l’épreuve en engrangeant le plus d’expérience possible au volant de la Porsche 997.

Rallye du Limousin - Team 2B Yacco

Gilles Nantet et Anthony Cosson fin prêts


   
Frappé une nouvelle fois par un problème mécanique, Gilles Nantet n’avait pu s’exprimer sur la manche lyonnaise, tandis qu’Anthony Cosson réussissait l’exploit de terminer sur les talons de Romain Dumas ; une position qui le place désormais quatrième au classement provisoire du Championnat de France.

Les deux équipages du Team 2B/YACCO abordent donc cette troisième manche disputée dans le cadre verdoyant de la région limousine avec confiance : Gilles parce que l’équipe technique 2B a travaillé à la fiabilité de la boite de vitesses, et Anthony en raison de l’expérience déjà acquise sur les deux épreuves précédentes.

Gilles Nantet et Corinne Murcia, auront évidemment à coeur de démontrer que malgré ces déboires de début de saison, rien n’entame la motivation du Champion de France.

“C’est à nouveau un problème de boite de vitesses qui nous a contraint à l’abandon dès les premiers kilomètres à Lyon… et je manque donc évidemment de roulage avec la 997 GT+ pour être sûr d’être dans le coup dès les premières spéciales limousines. J’avais prévu de disputer le Rallye de Lozère en voiture zéro avec la Porsche; mais cette épreuve a été interrompue à l’issue de la première spéciale. Nous nous sommes donc engagés et l’avons emporté au Rallye du Beaufortain le week-end dernier, mais avec la BMW Compact afin de ne rien compromettre pour le Limousin. C’est pour moi un bon moyen de rester dans le rythme de nos adversaires malgré le peu de roulage en course.” Déclarait Gilles.

Anthony Cosson et Sylvain Dubois souhaiteront confirmer leurs performances du Touquet et de Lyon, tout en maintenant comme objectif d’atteindre l’arrivée pour emmagasiner de l’expérience sur ce tracé caractéristique.

“ Nous abordons un peu différemment cette épreuve en Limousin, car l’organisation a complètement modifié le parcours des épreuves chronométrées. Nous serons donc quasiment à égalité de connaissance des spéciales avec nos adversaires et cela devrait être sensible sur les premiers passages… Cependant, et malgré l’aide de Gilles, il nous reste encore beaucoup à apprendre pour avoir totale confiance dans les notes prises en reconnaissances ! Je pense que nous pourrons véritablement envisager l’attaque que permet la 997 GT+ sur le Rallye de Mâcon, car là-bas aussi l’épreuve sera nouvelle et d’un profil assez similaire à la deuxième étape de Lyon. Notre but en Limousin sera donc à nouveau de viser l’arrivée ; d’autant plus que la Porsche aurait nécessité une profonde révision que nous n’avons pu effectuer", complète Anthony.

Rallye Lyon Charbonnières

Tony Cosson, 4ème du Championnat de France

   
Au cours d’un Rallye Lyon-Charbonnières 2012 aux multiples rebondissements, Tony Cosson a rempli son objectif principal en terminant cette seconde épreuve du Championnat de France des Rallyes. Toujours en phase d’apprentissage au volant de la Porsche 997 GT+ n°28 du Team 2B-YACCO, le pilote tricolore a toutefois engrangé de gros points qui lui permettent de se classer 4ème du classement général du championnat. De bon augure à 5 semaines du Rallye du Limousin...

Sur des spéciales propices à exploiter pleinement le potentiel de sa Porsche 997, Tony Cosson avait à coeur de réaliser de belles performances face à une concurrence redoutable menée par des pilotes du calibre de Stéphane Sarrazin, Romain Dumas, Bryan Bouffier ou encore Freddy Loix. Malheureusement pour le pilote 2B-YACCO, un bris de direction assistée dès la cinquième spéciale le vendredi le contraignait à réduire le rythme de son tableau de marche, notamment lors de la boucle nocturne disputée entre Rontalon et Saint-Sorlin (14,49 km).

Le lendemain, une météo incertaine venait semer le trouble lors du choix des pneumatiques. Face à des averses de pluie attendues, Tony Cosson optait pour des gommes dures largement retaillées afin de palier à des risques éventuels de routes glissantes. Malheureusement pour le Champion de France de la Montagne 2011 (Catégorie Production), l’état de ses pneumatiques s’est très rapidement dégradé rendant le pilotage de son auto très délicat. Avec un train avant n’ayant plus aucun grip, le tête-à-queue était inévitable et près de 40 secondes étaient nécessaires pour repartir. Déçu mais nullement abattu, Tony repartait en bagarre pour les quatre dernières épreuves spéciales au programme. A la clé, de belles performances enregistrées en pneus tendres notamment une 11ème place au scratch dans l’ES13 devant un certain... Romain Dumas, vainqueur des 24 Heures du Mans 2010 ! A l’arrivée de ce Rallye Lyon-Charbonnières 2012, le Tourangeau se classe 17ème du classement général et s’adjuge la 5ème place du Trophée Michelin.

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Ce Lyon-Charbo 2012 ne fut pas simple. Notre objectif, comme lors du Touquet il y a 1 mois, était de terminer l’épreuve. De ce point de vue-là, nous sommes satisfaits du travail accompli bien que nos problèmes de direction assistée ainsi que la dégradation excessive de nos pneumatiques ne nous ont pas permis de nous mettre plus en évidence. Une nouvelle fois, j’ai pu compter sur les précieux conseils distillés par Gilles Nantet, auprès duquel je m’enrichis à chaque rallye. Je poursuis avec passion et motivation mon apprentissage du Championnat de France, dont le niveau est particulièrement relevé. Tout au long du rallye, j’ai pu m’étalonner face à Romain Dumas qui est un pilote exceptionnel et qui dispose d’une machine très performante. Terminer devant lui lors de l’épreuve spéciale n°13 (Les Noirs-Thizy) fait partie des plus grosses satisfactions du week-end. C’est bon pour le moral et cela nous donne envie de faire encore mieux sur les routes du Limousin. Pour cette troisième manche de la saison, la donne ne sera pas la même car le tracé est à 95% nouveau, ce qui n’était pas le cas lors du Lyon-Charbonnières où nos principaux adversaires connaissaient très bien le parcours. »

Le prochain rendez-vous pour Tony Cosson et l’ensemble du Team 2B-YACCO se tiendra du 18 au 20 Mai 2012 à l’occasion de la 46ème édition du Rallye du Limousin, troisième manche du Championnat de France des Rallye. Au programme, treize épreuves spéciales dont six différentes, très proches les unes des autres, dans la région du Lac de Vassivière au coeur du Parc Naturel Régional de Millevaches.

Rallye Le Touquet Pas de Calais

Tony Cosson remporte le Trophée Michelin

   
Epreuve inaugurale du Championnat de France des Rallyes 2012, la 52ème édition du Rallye Le Touquet Pas-de-Calais n’a pas failli à sa réputation. Sur des routes glissantes, extrêmement piégeuses, Tony Cosson a décroché une superbe victoire en catégorie GT+, la 7ème place du classement général et remporté le Trophée Michelin. Le pilote du Team 2B-YACCO ne pouvait espérer un meilleur début de saison, au cours d’un rallye dont il avait tous les secrets à découvrir.

Suite à un léger retard dans la préparation de sa Porsche, les débuts en compétition devaient être initialement programmés lors du Rallye Lyon-Charbonnière, deuxième manche de la saison. Grace aux soutiens des partenaires financiers locaux habituels ainsi qu’à l’aide technique, logistique et matérielle du Team 2B-YACCO, les routes de la Côte d’Opale ont finalement été le théâtre des grands débuts de Tony Cosson en Championnat de France des Rallyes, au volant d’une Porsche 997 GT+ particulièrement appréciée des spectateurs venus en nombre. En intégrant la structure 2B-YACCO, aux côtés du Champion de France en Titre Gilles Nantet et de l’expérimenté Hervé Véricel, Tony Cosson s’est assuré de profiter des conseils avisés de deux pilotes chevronnés. Sur un rallye atypique, peu propice à exploiter pleinement le potentiel de sa Porsche 997 GT+, le pilote Tourangeau de 23 ans avait comme principal objectif de terminer cette première épreuve de la saison face à une concurrence affutée aux volants de WRC et S2000 de pointe.

Des reconnaissances jusqu’à la dernière épreuve spéciale disputée samedi soir sous la pluie, le pilote 2B-YACCO s’est attelé à respecter son tableau de marche en emmagasinant un maximum d’expérience autant avec la voiture que dans le déroulement même de l’épreuve. Avec humilité et sérénité, les objectifs fixés sont pleinement remplis. A l’arrivée, sur 180 équipages partants, Tony Cosson devance Ludovic Gal (Peugeot 207 S2000) de moins d’une seconde et Johan Vanson (Mitsubishi Lancer Evo 6) de 6,5 secondes.

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Si l’on m’avait dit, il y a dix jours, que je remporterai la catégorie GT+ et le Trophée Michelin sur le Touquet, j’aurai signé des deux mains. C’est un résultat incroyable car nous avions tout à découvrir sur ce rallye. Le tracé des spéciales et l’état des routes étaient idéals pour les quatre roues motrices. Nous ne nous étions pas fixés de résultat précis, nous étions là pour apprendre dans le sillage de Gilles. Sylvain et moi ne voulions commettre aucune erreur en adoptant un rythme régulier et mis à part une petite touchette à l’arrière, cette stratégie a payé. A l’issue de la nôtre première prise de contact avec la nouvelle voiture lors du Rallye de la Vienne (voiture n°00a), nous étions conscients du potentiel réel de la 997. Toutefois, la victoire n’était pas la priorité, évidemment c’est avec une immense joie que nous sommes montés sur la plus haute marche du podium. Je tiens à remercier tous mes partenaires, le Team 2B YACCO et Gilles Nantet pour son soutien et ses précieux conseils. Il me tarde désormais d’attaquer les routes du Rallye Lyon-Charbonnières pour poursuivre cette formidable aventure. Les conditions de pilotage devraient être meilleures et la typologie des spéciales plus adaptées à la Porsche. Rendez-vous dans un mois ! »

Rallye du Touquet - Team 2B Yacco

La performance de Cosson fait oublier l'abandon de Nantet


   
L’abandon de Gilles Nantet en fin de première étape suite à un problème de boite de vitesses, alors qu’il occupait une magnifique sixième place, avait terni la magnifique présentation du team 2B/YACCO sur l’Esplanade du Touquet. Transformé par la forcev des choses en conseiller proche d’Anthony Cosson, Gilles excellait notamment dans le choix de la monte de pneus à adopter pour la dernière boucle autour de Hucquelliers.

Cette stratégie complétée par le talent d’Anthony lui ont permis de l’emporter au Trophée Michelin, en catégorie GT+, d’accéder à une remarquable septième place au scratch, et de se retrouver quatrième du classement provisoire du Championnat de France ; magnifique concrétisation des espoirs fondés sur ce jeune pilote français.

Gilles Nantet et Corinne Murcia, qui disputaient cette épreuve avec la 996 GT+, étaient évidemment déçus d’avoir dû abandonner au soir de la première étape: “Nous étions je pense partis sur un bon rythme en nous intercalant parmi les meilleures quatre roues motrices. Dès la quatrième spéciale, nous avons eu un problème avec le cinquième rapport de boite, les comportements de la voiture devenaient de plus en plus bizarres et nous avons préféré nous arrêter. La victoire de Tony au Michelin, et les points ramenés pour le team sont une magnifique satisfaction qui calme notre déception ! ” Déclare Gilles.

Anthony Cosson et Sylvain Dubois avaient donc la redoutable tâche de disputer leur premier rallye du Championnat de France sur les tracés de la Côte d’Opale. Et l’on peut affirmer qu’une nouvelle fois les difficultés de l’épreuve nordique auront été à la hauteur des traditions, pluie et froidure ayant marqué cette 52 ième édition.

“Nous avions été prévenus des difficultés qui nous attendaient, et les reconnaissances heureusement effectuées en compagnie de Gilles Nantet nous avaient donné une idée de ce qui nous attendait… Les premières spéciales ont été très difficiles pour nous ; très franchement il s’agissait seulement de maintenir la Porsche sur la route dans les virages et de ne pas laisser trop de temps sur les pertes de grip au freinage comme à l’accélération ! La boucle de nuit nous a mis en confiance, même si c’était encore une nouveauté pour nous ; et l’abandon de Gilles nous a d’un coup investis d’une obligation de bien faire.

" Pour l’étape de samedi nous étions prévenus d’un changement de temps, mais la pluie n’est heureusement arrivée que sur la boucle de l’après-midi, nous laissant la possibilité de vivre le premier passage sur une route sèche et donc de nous familiariser avec ce nouveau tracé."

"Le coup bien joué a été de disposer d’informations au sujet de l’apparition de crachin sur les spéciales alors que nous étions au parc d’assistance : Gilles a alors été formel, il fallait passer les pluies au risque sinon de se retrouver avec une voiture inconduisible…"

"Et c’était la bonne monte, qui nous a permis non sans quelques chaleurs de conquérir cette première place au Trophée Michelin devant les quatre roues motrices, et de contenir la remontée de Ludovic Gal avec sa S2000… Je suis évidemment heureux de ce résultat qui récompense toute mon équipe et les partenaires qui m’ont permis de participer à cette course qui ne figurait pas à mon programme il y a quelques semaines " Complète Anthony.

Les premiers pas du team 2B-Yacco


Anthony Cosson - Rallye de la Vienne 2012
   
Pour les deux équipages du Team 2B-YACCO récemment constitué, qui se présentera au public de cette première manche du championnat 2012 sur l’Esplanade du Touquet, les objectifs seront très différents.

En effet si Gilles Nantet, en champion de France aguerri, vit une nouvelle satisfaction en réalisant son souhait de constituer une équipe autour de son partenaire YACCO ; pour Anthony Cosson qui aborde son premier rallye de Championnat de France, le challenge est évidemment tout autre.

- Gilles Nantet et Corinne Murcia retrouveront donc la Porsche 996 GT+ avec comme enjeu principal de rallier l’arrivée d’une épreuve que Gilles apprécie à la fois pour son organisation et son tracé très sélectif : “ J’ai consacré beaucoup de temps pendant cette intersaison pour remercier tous ceux qui m’avaient permis d’accéder au titre de Champion de France, ce qui était bien normal, puis dans le montage du Team 2B-YACCO. Tant et si bien que la préparation de la 997 GT+ a pris un peu de retard et ne pourra rouler qu’au Lyon Charbonnières…Ce ne devrait cependant pas être un gros handicap pour nous sur ce terrain très difficile du Touquet, surtout si les conditions météo sont celles connues habituellement !
En terminant sans problème majeur, et en oubliant d’emblée les performances des quatre roues motrices, nous pourrions accéder avec Anthony aux places sur le podium en catégorie GT+ ; et ce serait un beau résultat pour notre jeune équipe ”, précise Gilles.

- Anthony Cosson et Sylvain Dubois auront pour leur part la redoutable tâche de disputer leur premier rallye du Championnat de France sur les tracés de la Côte d’Opale. Et pour qui connaît les caractéristiques de cette manche d’ouverture du Championnat de France, ce n’est pas vraiment un cadeau ! Mais, plein de sagesse, Anthony aborde avec sérénité ce qui est pour lui une nouveauté.

“Nous avons pris la décision de venir au Touquet à la limite de la date d’inscription, encouragés par nos partenaires financiers locaux habituels qui sont venus s’ajouter à l’aide technique, logistique et matérielle que nous apporte le Team 2B-YACCO. C’est formidable pour nous qui débutons dans cette discipline de se sentir ainsi entourés, guidés, et conseillés par des personnes d’expérience qui ont déjà prouvé leur savoir-faire par le passé. C’est en tout cas très rassurant pour entamer cette saison 2012, notamment sur ce rallye du Touquet qui m’est présenté comme un des plus difficiles et que nous allons aborder avec prudence et humilité, dans le sillage de Gilles, avec le seul but d’apprendre. Etre à l’arrivée afin d’emmagasiner un maximum de kilomètres au volant de la 997 GT+ sera notre seul et unique objectif ; il nous faut en effet tout comprendre de cette discipline du rallye que nous découvrons…” déclare Anthony.

TEAM 2B-YACCO : L’équipe des Champions

En réunissant Gilles Nantet - Champion de France des Rallyes en titre, Anthony Cosson - Champion de France de la Montagne catégorie Production, et l’expérimenté Hervé Vericel, tous sur des Porsche 997 GT+, le Team 2B/YACCO a déjà fière allure sur le papier; et il sera sans nul doute non seulement un des plus spectaculaires dans les parcs d’assistance mais aussi un des fers de lance sur les épreuves de cette saison 2012.

Gilles Nantet est rayonnant lorsqu’il évoque ce nouveau challenge qu’il s’est luimême fixé pendant l’intersaison:
"Une fois titré, j’ai pensé que cette expérience accumulée au fil des années de compétition devait être profitable à d’autres ; et de là est parti le projet de créer une équipe autour de la structure 2B pour participer au Championnat de France Team. Notre partenaire YACCO a immédiatement adhéré à l’idée; la rencontre avec Anthony Cosson, garçon étonnamment motivé, a été le premier déclic et l’adhésion d’Hervé Vericel que je connais pour être un adversaire redoutable dans la région Rhône Alpes a parachevé la décision.
Aligner ainsi trois Porsche 997 parées de couleurs identiques dans un seul stand, ça devrait avoir un sacré impact ; et j’en suis ravi à l’avance pour nos partenaires qui une fois de plus ont fait preuve de confiance et de fidélité."

Françoise Bernard, Responsable du Sponsoring YACCO rajoute :
"Gilles nous a donné de telles satisfactions l’année dernière que nous souhaitions l’accompagner dans cette initiative fédérant des énergies et des savoirs. Ce montage, bien dans l’esprit des actions développés par notre marque depuis des années, va donner la possibilité à Anthony Cosson d’intégrer une équipe qui a déjà aidé à accéder au plus haut niveau de jeunes pilotes français talentueux remarqués par la presse spécialisée…"

Communiqué TEAM 2B - YACCO
    

Les premiers essais ...

Grandiose ! C'est le mot pour définir cette première séance d'essai. Une 997 GT+ au top du top avec une boite de folie, des amortisseurs BOS réglés à la perfection et un ressenti parfait.
L'équipe de Porsche Bourgoin a réalisé un travail exceptionnel.
Merci à ma petite équipe et aux photographes pour leurs superbes clichés.
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+
Essais Porsche 997 GT+



Présentation du Team 2B - Yacco


   
Comme certains ont pu le voir, notre saison 2012 en Championnat de France des Rallyes est en train de prendre forme. En effet, depuis jeudi dernier nous sommes intégrés, mon équipe et moi, dans le team 2B-YACCO. Gilles Nantet, à l'origine de ce projet, devient ainsi mon parrain ce qui me permettra de profiter de son expérience et dieu sait qu'il en faudra... Un team 100% Porsche puisque Hervé Véricel complètera le trio, avec lui aussi une 997 GT+. Après plusieurs mois de travail et de préparation, la Porsche est depuis aujourd'hui sur ses roues. La première séance d’essais est prévue ce dimanche, nous sommes donc tous impatients... Je tiens sincèrement à remercier toutes les personnes qui m'entourent, de près comme de loin, car sans vous rien ne serait possible! Je ne suis pas seul dans cette aventure donc MERCI !

Un remerciement aussi au groupe YACCO pour leur confiance.
Toutefois le budget n'est pas bouclé et nous avons encore besoin de votre soutien !

La suite prochainement ...
Tony



Télécharger le projet de Décoration du Team 2B Compétition - Yacco

Avec le Team 2B Compétition – Yacco


Gilles Nantet - Champion de France 2011

   
«Par respect et fidélité pour nos partenaires et les fans qui nous ont aidé à conquérir le titre de Champion de France Pilotes l’an dernier, nous ne pouvions qu’essayer de construire une structure candidate au Championnat Team 2012. Suite à diverses discussions durant l’hiver, notamment avec les responsables de Yacco qui sera désormais notre dénominateur commun, avec Anthony Cosson (que j’ai le plaisir de parrainer !) et Hervé Véricel qui pilote lui aussi une Porsche GT+ et bien sûr la structure chambérienne 2B de Boris Mercier, nous y sommes parvenus. Et nous en sommes vraiment très fiers ! Quels seront nos objectifs ? Avant tout, nous faire plaisir entre copains le week-end, sous une structure commune et avec des autos présentant une livrée claire et identifiable. Nous partageons la même vision de la compétition et avons envie de vivre notre passion dans la meilleure ambiance possible. Comme d’habitude, nous ferons aussi du mieux possible face à une concurrence qui s’annonce très relevée en GT+ cette année, comme dans un tas d’autres catégories d’ailleurs !»
Gilles Nantet, initiateur du projet

L'interview décalée


Anthony Cosson change d'univers

   
Vainqueur du dernier Championnat de France de la Montagne Production avec 9 victoires et 12 podiums en 13 participations au volant de sa Porsche 997 GT3 Cup, élu Espoir de l’Année par la revue Echappement en 2010, Anthony Cosson scrutera de nouveaux horizons cette saison. Intégré au Team 2B Compétition – Yacco, le jeune Châtelleraudais (21 ans) disputera en effet le Championnat de France des Rallyes, toujours sur une Porsche GT+ (toute neuve) ! En attendant de changer de cap, Anthony répond aux huit questions de la nouvelle interview décalée.

Si vous étiez un autre pilote… ?
D’entrée c’est dur ! Jean Ragnotti, pour le style de pilotage.

Si vous pouviez refaire votre vie professionnelle… ?
Je ne changerais pas ! Nous tenons une carrosserie-peinture, c’est une entreprise familiale. Je m’éclate !

Si vous aviez une grosse somme d’argent à distribuer, quel(s) serai(ent) le(s) principaux destinataire(s) ?
Ma famille en premier lieu… Elle m’aide beaucoup, je leur en dois pas mal !

Si vous pouviez participer à un événement sportif automobile… ?
La Race of Champions…

Si vous pouviez tout vous offrir, qu’achèteriez-vous en premier lieu ?
Une belle voiture ! La Skyline ou la Porsche 911 GT3.

Si vous pouviez diriger une grande entreprise… ?
C’est compliqué. C’est déjà dur de gérer une petite comme la nôtre, qui emploie 9 personnes.

Si vous étiez élu Président de la République, quelle serait votre première décision ?
Déjà, remettre un GP de Formule 1 ! Après, ça devient plus dur…

Si vous étiez une femme, qui seriez-vous ?
Marion Jollès !

De retour du Monte Carlo

SANS MAITRISE LA PUISSANCE N’EST RIEN …

Retour du rallye MONTE CARLO en championnat du monde pour son 80ème anniversaire. Le Team FJ.com et Olivier BACLE représentant du groupe KNAUF (groupe international des produits du BTP) nous offrent la possibilité d’être leurs ouvreurs sur ce rallye. Notre passion, nos rêves, grâce à eux…

Lundi 16 et Mardi 17 Janvier :


En route pour le Rallye MONTE CARLO, direction Valence pour deux jours de préparation avant la première étape de Mercredi.Installation et organisation du stand sont les premières choses à effectuer, suit la préparation des voitures pour les vérifications techniques du soir. A cet instant nous réalisons que la structure dans laquelle nous allons évoluer pendant la semaine, est professionnelle et performante. Le Mardi matin c’est le Shakedown (spéciale d’essai), après quelques difficultés sur la C2R2 de notre équipage très vite résolues par des mécanos efficaces, notre pilote Olivier BACLE et sa co-pilote Martine ROCHE rentrent à l’assistance confiants pour la première étape.

Mercredi 18 Janvier :


C’est le grand jour, départ du 80ème Rallye du MONTE CARLO. Notre rôle d’ouvreurs prend acte ce matin à 6H45 au départ de la première spéciale : MOULINON – ANTRAIGES : 36.87 kms. Briefing la veille au soir avec l’équipage et le team manager pour déterminer les points essentiels de notre travail. Les notes se suivent, la spéciale défile et ce monde omniprésent sur les bords de la route, nous fait comprendre qu’ont est en train de vivre quelque chose qui n’a pas d’égal. La deuxième spéciale BURZET-ST MARTIAL, 30.48 kms, est aussi impressionnante que la première, sauf que celle-ci comporte 17 kms de neige et glace vive. Là on est dans la cour des grands de ce sport : changement d’adhérence très fréquent, rythme saccadé entre les montées et les descentes, les parties à l’ombre et au soleil. Le choix des pneumatiques sera déterminant. Notre équipage s’en sort très bien, évite les pièges et termine à une place très honorable. Suit un débriefing ou on nous explique qu’il faut être encore plus précis dans la correction des notes pour plus d’efficacité et de sécurité pour l’équipage.

Jeudi 19 Janvier :


C’est une grosse journée, deux boucles de trois spéciales : LABATIE D’ANDAURE : 19 kms, ST BONNET : 25.22 kms , LAMASTRE : 21.66 kms. Ces spéciales évoluent entre le sec et l’humide. Des parties rapides et d’autres très piégeuses ou la route est très grasse, bien que le choix de pneumatiques soit plus simple. L’attention et la concentration doivent être à leur maximum, des spéciales plus courte mais tout aussi éprouvantes. Comme la veille on fait un point sur nos sensations, et on se rend compte du niveau d’expérience nécessaire pour participer à cette épreuve hors du commun. Notre équipage termine cette deuxième étape avec brio et améliore sa place au classement général. Nos corrections sont meilleures et influence positivement leur résultat. On progresse et on a envie de faire encore mieux, lors du débriefing Olivier et moi affinons nos sensations pour être au plus juste dans nos corrections. Ouvreurs c’est un vrai job.

Vendredi 20 Janvier :


ST JEAN ROYANS : 23.28 kms et CIMETIERE DE VASSIEUX : 24.13 kms pour la boucle du matin. Spéciales qui encore une fois nous font réaliser ce qui fait le Rallye MONTE CARLO et le rôle primordiale des ouvreurs. Sur la première, très rapide avant d’attaquer la montée du col. Beaucoup de flaques d’eau dans la trajectoire, une montée très humide et glissante par moment sur une arrivée limite entre pluie et neige. Deux heures plus tard notre équipage finit la spéciale sur 5 cm de neige…« vive le MONTE CARLO… » La deuxième spéciale est encore plus complexe puisque la première partie se fait sur route détrempée et passe à la glace vive au passage du col pour repasser à une route humide dans la descente sur l’autre versant. Décidément, les changements de surfaces et d’adhérences vont être déterminants. Au débriefing nous sommes félicité par notre équipage et notre team manager pour nos informations et nos corrections, Olivier double trois concurrents sur la glace, ces temps sont excellents. L’après midi tout le monde prend la direction de MONTAUBAN SUR OUVEZE : 29.89 kms. Spéciale magnifique par son tracé et ses épingles spectaculaires pour le public ; public tellement nombreux et… drôle de sensations que tout ce monde qui nous applaudit, nous prend en photo, nous demande de prendre les épingles au frein à main alors que nous ne sommes que des ouvreurs. C’est magique, on joue avec eux quand c’est possible, mais la sécurité de tous nous impose d’être raisonnable, pourtant l’envie est là… La liaison jusqu‘à MONACO est très longue, mais le prestige de l’endroit et l’objectif de rallier l’arrivée sont à portée de main, c’est tout simplement fabuleux.

Samedi 21 Janvier :


MONACO, principauté mondialement reconnue, c’est impressionnant. Pour les connaisseurs de F1 notre stand pour l’assistance est situé juste avant le double gauche de la piscine, c'est-à-dire sur le port au cœur de la ville. Pour reprendre les mots de notre team manager « Ici chaque m2 est un problème… », la circulation, la sécurité, le monde… rien n’est facile. Au programme les deux spéciales les plus belles au monde; les deux spéciales pour lesquelles tous les équipages et les teams donnent tout pour être présents. Alors c’est avec une grande émotion que nous prenons le départ de cette première boucle : MOULINET – LA BOLLENE VESUBIE : 23.41 kms et LANTOSQUE – LUCERAM : 18.81 kms aux tracés si spécifiques qui ont fait leurs renommées. La foule déborde les services de sécurité en place. Les gens se garent 12 kms avant le départ et en font encore 10 de plus pour être au COL DU TURINI pour la nuit. C’est impressionnant, on à du mal à y croire, et on se rend compte de notre place de privilégiés en tant qu’ouvreurs. C’est énorme ! Dans notre deuxième passage de nuit, c’est tout simplement féerique. Tous ces flashs, tous ces feux, tous ces gens qui hurlent nous empêchent presque de nous concentrer sur notre tâche, c’est tellement impressionnant, inoubliable… Notre équipage prend beaucoup de plaisir et rentre à la 41ème place. Il nous félicite pour notre travail et souligne notre progression dans notre rôle d’ouvreurs compte tenu de notre inexpérience et de l’importance de ce rallye de niveau mondial.

Dimanche 22 Janvier :


C’est déjà la fin, la power stage : ST AGNES – COL DE LA MADONNE : 5.16 kms spéciale ou seulement les trois premiers temps scratch marquent des points, notre équipage joue la sécurité pour être sur le podium de l’après midi. Podium très émouvant pour les passionnés que nous sommes, tous les équipages se présentent chacun leur tour jusqu’au 1er. Et là improvisation de Mr SEBASTIEN LOEB qui régale le public d’une série de de 360° sur les pavés de la cour du palais. Sans suit la Marseillaise, le champagne et surtout l’impression d’avoir vécu quelque chose d’inoubliable.

Nous tenons à remercier le TEAM FJ pour cette expérience, leur compétence, leur générosité et la bonne ambiance qui a régné tout au long de ce rallye. Ambiance à laquelle on associera les mécanos : TOF, FABIEN, MAXIME, VINCENT, JEAN PIERRE (le cuisto) et THOMAS en stage dans le TEAM avec un bel avenir de pilote.

Spéciale dédicace aussi à notre équipage OLIVIER BACLE et MARTINE ROCHE, deux personnes adorables qui ont été compréhensives avec notre manque d’expérience et pour qui on a beaucoup d’estime.

Merci à tous et merci à Mr GALPIN.JEAN qui à pu nous tester pendant ce rallye. On espère pouvoir travailler avec le TEAM FJ.com pour notre première saison de championnat de France pour leur qualité professionnelle, leur expérience et la bonne ambiance au sein du TEAM.

Avis à tous ceux qui voudrait nous aider, nous recherchons toujours du budget, nous avons la chance de pouvoir évoluer dans une équipe performante et fiable. Alors c’est avec la rage au ventre que nous allons débuter ce championnat mais il nous faudra de l’aide pour l’accomplir dans son intégralité.

ANTHONY et SYLVAIN.

Etat d'avancement ...

Le montage de la Porsche pour la saison 2012 suit son cours.
Les ammortisseurs de chez BOS Engineering sont arrivés et sont en cours de montage.

BOS Engineering est partenaire du Team Cosson Compétition pour la saison 2012.

Suivez ici l'avancement du montage de la Porsche en photos.

Rallye Monte Carlo

Chers amis et supporters la saison 2012 ne pouvaient pas mieux commencer...
Nous serons avec Sylvain Dubois mon copilote, ouvreur au rallye Monte-Carlo pour l'équipage Bacle/Roché au sein de la structure Team FJ.com . Nous ouvrirons la route au volant d'une Subaru Impreza, une nouvelle expérience pour nous et cette fois-ci dans la cours des grands !

Avancement du projet 2012

Chers amis et supporters,

Je vous donne les dernières nouvelles sur la préparation de la voiture. Actuellement en cours de montage dans les ateliers Porsche Bourgoin à Poitiers, les éléments spécifiques au rallye sont adaptés sur la voiture et les modifications de certaines parties se font sans ennuis particuliers. Tout ça réalisés de manière très professionnelle par l'équipe Bourgoin et on peut le cité de Pascal, spécialiste de ce type de voiture.

Après avoir entendu le moteur tournée et réglé certains détails, on se réunit avec Benoît Bourgoin et mon copilote pour parler des prochaines modifications, des délais à tenir et bien évidemment d'argent puisque c'est le nerf de la guerre.

Hyper motivation, bonne volonté, travailler plus pour gagner plus ça ne suffit pas, pour l'instant nous sommes en manque de budget pour financer la boite de vitesse et son montage. On est dans l'obligation de faire des choix pour pouvoir faire des essais et le rallye de la Vienne mi Mars, de manières à obtenir de l'expérience avec la voiture. Donc hélas le Touquet n'est pour l'instant plus au programme sauf si des partenaires se font connaître. Nous préférons nous préparer dans les meilleures conditions pour le Lyon Charbonnières.